Avez-vous déjà entendu dire : « Cette maladie, il l’a déclarée après la mort de … » ou suite à un grand choc émotionnel.

Pour les chinois, la maladie est une rupture d’équilibre énergétique, une dysharmonie créée par diverses causes qualifiées d’externes ou d’internes.

Les causes externes sont les climats : le vent, la chaleur, l’humidité, la sécheresse ou le froid.

Ces climats sont également actifs à l’intérieur du corps, se transformant en agents pathogènes lorsqu’ils sont présents en excès.

La cause interne majeure de la maladie est la mauvaise gestion des sept sentiments.

Toute expérience prolongée d’une émotion affectera l’organe auquel elle correspond.

 

Ainsi la colère, à l’image du Bois et du printemps, jaillit de manière soudaine et violente.  Sous l’effet de la colère, l’énergie yang monte dans le haut du corps telle la sève dans la plante.

La joie, à l’image du Feu, de l’été, explose et irradie.  Le rire est l’expression propre à la joie.  Il est déséquilibré quand la personne devient hystérique ou rit pour un rien.

La réflexion, à l’image de la Terre, permet la réorientation et le recentrage.

La tristesse, et à son paroxysme le chagrin, à l’image du Métal, de l’automne, se traduit par un repli sur soi, une intériorisation.  Les pleurs caractérisent le chagrin.

La peur, à l’image de l’Eau, de l’hiver, concerne les profondeurs de l’être.  Cette émotion peut nous saisir dans nos racines.  Nous parlons de « peur viscérale », en l’occurrence les reins.

Ces émotions sont souvent à l’origine de maladies graves.

 

La colère intériorisée qui ne s’exprime pas va avoir un impact sur le Foie (Bois).

La rumination excessive aura un impact sur la Rate/estomac (Terre).

La tristesse et le chagrin prolongés attaqueront les Poumons (Métal).

La peur cultivée, pour tout et pour rien, va agir sur les Reins (Eau).

Mais ce que j’ai constaté, c’est que nous pouvons retrouver ces émotions et leurs origines dans une maison.

L’environnement et les énergies activées dans la maison auront un impact sur la vie des gens et selon les sensibilités ou les résistances, certains habitants en souffriront plus que d’autres.

Certaines maisons amènent des situations de vie très difficiles.

 

La fatalité et notre habitude de réfléchir rationnellement vont nous éloigner des causes profondes du déclenchement de ces émotions.

Tout comme l’acupuncture dans la médecine traditionnelle chinoise, le Feng Shui va analyser et comprendre où se trouvent les blocages d’énergie.

Les deux disciplines auront le même dessein : débloquer pour laisser circuler la vie dans nos maisons et nos corps.

 

 

 

« Vivre Cool… » est bien plus qu’une formation en 10 cahiers.

C’est un investissement contre la maladie.

Pour en savoir plus, cliquez ici